Ces textes ne sont pas issus du roman Le rêve Oméga. Ils sont des contenus destinés à enrichir votre lecture.

Télécharger Gratuitement le premier roman de l'époque 2075 de Yumington.
Cliquez ici.

Journal du Voyageur

Yumington 2075 -  En surface.

 

Rien. Rien n’a réellement changé dans l’architecture du district depuis le début du vingtième siècle. Mêmes immeubles de briques aux façades zébrées d’escalier de secours de métal. Mêmes rues, le plus souvent étroites.  Même vie grouillante, bouillonnante. Même foule qui s’échauffe parfois du mouvement brownien qui l’agite. Mêmes individus mus par leurs propres destins, avançant d’un pas rapide vers leurs propres destins. Bien sûr la mode à évoluée et les femmes arborent  bien souvent des jambes nues, des décolletés provoquants, des vêtements moulants aux tissus de synthèse. Cela pourrait paraître choquant à tout voyageur de ma provenance mais je suis suffisamment pour ne pas m’en offusquer.

Non, c’est le voyageur attentif qui observera que les réels changements de Yumington sont bien plus intimes. Ténus mais non moins réels. Bien des habitants de Yumington semblent absents de temps à autres. Comme si, d’un coup, ils étaient le sujet d’une voix intérieure. Je ne puis m’empêcher de les comparer à ces chamans des premiers âges à qui les esprits parlaient de manière impromptue, et qui cessait toute activité pour se consacrer à leur vocation divine.

Quand je m’arrête pour boire une bière au Crying Raven, le patron, toujours aussi peu disert me délivre quelques explications.

Les hommes et les femmes d e Yumington sont pour la plupart équipés de mémoires d’Heidelberg.

Amusé, un client qui siège juste à ma droite enchaîne.
 

- Des mémoires d’Heidelberg ?

- Mais tu viens d’où mon gars ?
 

S’il savait…

 

- Des implants qu’ils se collent dans la cervelle. Ça permet de stocker des infos plus que le cerveau ne peut en contenir. Tiens, tu veux parler viet ? Tu t’enfile un add-on linguistique et hop dans les dix minutes tu parles anglais. Enfin, tu as tout le dico directement stocké dans le ciboulot. Je sais pas si on peut à proprement dire parler anglais d’ailleurs. Tu veux apprendre à piloter un quadricoptère… add-on. Apprendre la cuisine française… Hop… add-on… Etc.

- C’est extraordinaire !

- C’est cool, mais parfois ça leur flingue la cervelle.

 

L’homme qui n’en est pas à sa première bière mime une crise d’épilpesie.

 

- Bzzz… Grillé. Y’a eu bien plus puissant cela dit. Des trucs que tu n’imagines même pas à se carrer dans la boîte à neurones. Comme pour les robots. Trop puissant j’imagine car elles sont interdites depuis pfff… Depuis un bail. Enfin, il parait que certains s’en greffe encore dans les sous-sols.

 

- Les sous-sols ?

 

Le type me regarde, ahuri. Le patron du bar sourit en coin.

 

- Me dis rien. Tu es la belle au bois dormant. Tu t’es endormi depuis trois siècles et  tu viens de te réveiller ?

 

Je réponds que je viens de loin. De très loin. De là où l’écologie et la nature sont reines.

 

- Ah ouais je vois le genre. Des bios. Des purs… Ah ah ah… Les sous-sols de Yumington mon gars. Les sous-niveaux quoi. Creusés et construits pour accueillir la surpopulation. Huit sous-niveaux. Non attends… Dix. Neuf peut-être je sais plus trop. Le premier considéré comme l’une des merveilles du monde. Faut que tu y fasses un tour mon gars. La tour inversée… Faut pas que tu la rates.

 

Un homme vient s’assoir aux côtés de mon compagnon de bar. Il lui tape le dos de manière fraternelle. L’homme se désintéresse de moi et discute avec  son ami. 

 

S.O.

 

Invitez vos amis à partager un verre au Crying Raven

 

 

 

Retour au sommaire du journal.

 

Télécharger Gratuitement le premier roman de l'époque 2075 de Yumington.
Cliquez ici